Radium, le créateur du Frenchcore, nous donne ses impressions sur ses 25 ans de carrière.

Tu vas bientôt fêter 25 ans de carrière. BEAUCOUP de choses ont changé dans la scène et dans l’industrie de la musique électronique : matériel, son, communication… Quel changement ou évolution te fait le plus plaisir ? Et celui qui t’embête le plus ?

Wow, il y a le choix ! Il y a effectivement énormément de choses qui ont changées…

Au chapitre de ce qui, pour moi, a changé en bien, je mettrais la technologie en général, que ce soit le mix en USB plutôt que sur vinyle, avec toutes les nouvelles possibilités que ça offre, ou encore les DAW (Digital Audio Workstation) bien plus performants et simples d’utilisation que le hardware des années 90…

Pour ce qui a changé en mal, je dirais un certain formatage de la musique, moins variée et plus stéréotypée qu’avant, mais c’est une évolution normale pour un style de musique qui existe depuis 25 ans, ainsi que l’omniprésence des réseaux sociaux abêtissants dans la promo…

Quels sont tes projets en termes de production ? L’album de Micropoint est sorti il y a peu… peut-on espérer un album de Radium en 2020 ?

Beaucoup de E.P en préparation, ainsi que le démarrage d’un nouveau label… Pas d’album prévu pour 2020, par contre, sûrement pour 2021…

Quel est le pays où tu préfères te produire ? Et pourquoi ?

En ce moment, surtout en Hollande et en France, le public y est nombreux et les soirées de qualité…

Les events en France commencent enfin à se multiplier et à proposer des festivals de qualité. Toutefois il y a encore de la marge avec les Pays-Bas, par exemple…

Selon toi, que faudrait-il changer pour faire encore plus évoluer les choses ?

Je pense que le problème, en France, se situe surtout au niveau des pouvoirs publics et de la législation…

Quel festival où tu as joué en 2019 t’as le plus marqué ou laissé de bons souvenirs… ?

En France, de très bons souvenirs de Reperkusound à Lyon et d’Astropolis en Bretagne…

En Hollande, Ground Zero et Pandemonium sont ceux qui m’ont le plus marqué… Ainsi que le festival Radikal Styles en Colombie, une grosse claque !

Quels sont les morceaux que tu as le plus joués sur scène en 2019 ?

Beaucoup de JKLL, notamment ‘You Don’t Know 2.0′, son vs avec The Mastery…

Les productions de Mr Bassmeister, aussi… et évidemment, le dernier album de Micropoint…

Apres le Métal, le Rock, le Dubstep… c’est la Trance qui est à la mode dans le Hardcore/Frenchcore. Aimes-tu cette « tendance »? Quelle sera la prochaine selon toi ?

Ah, ce n’est pas encore passé, la « mode trance » ? ^^

Comme toutes les tendances, elle a du bon au début mais peut devenir pénible quand ça devient un cliché…

Et… je n’ai aucune idée de ce que sera la prochaine tendance !

Pour une majorité du public, 2019 a été synonyme de « l’arrivée », ou du moins, de la généralisation de l’Uptempo, autant en terme de productions que de place accordée sur les scènes des différents Events. Est-ce quelque chose qui te réjouit? Es-tu attiré par ces sonorités ?

Hum, je suis peut-être décalé, mais je trouve que ça fait plus longtemps que ça que l’uptempo s’est imposé sur la scène hardcore mondiale, bien 4 ou 5 ans… Comme dans tous les styles, il y a du bon et du moins bon… Dernièrement, la production s’est affinée, néanmoins…

Quel est le projet (album/booking/collab) que tu attends le plus pour 2020 ?

Je n’ai pas encore trop d’infos sur ce qui est prévu pour 2020… Pour l’instant, j’attends avec impatience la prochaine MoH…

Si je te dis une collab improbable quel artiste choisirais-tu ?

Vraiment improbable ??? Ok, soyons fou : une collab avec Paul McCartney ? Après tout, il en a bien fait une avec the Bloody Beetroots, je peux toujours espérer ! ^^

Crédit photo Joker’z Photography

Hardcore France Mag

Cindy Dos Santos Vincent Baglin Franck